Rapport annuel
2018-2019

Toujours en action

  • Message de la présidente du Conseil d’administration
  • Message de la présidente-directrice générale

Message de la présidente du Conseil d’administration

Au terme d’une année marquée par un contexte difficile pour l’industrie québécoise du recyclage, je suis fière de constater toute la détermination, la collaboration et la créativité dont ont fait preuve l’ensemble des intervenants de la chaine de valeur de la gestion des matières résiduelles devant un tel défi.

En effet, la décision de la Chine de resserrer ses critères de qualité est venue déstabiliser le marché mondial des matières recyclées et le Québec n’y a pas fait exception. Cette situation critique a exigé une grande agilité et surtout, a nécessité la mise en œuvre d’actions concrètes et structurantes pour répondre aux multiples enjeux qui se sont présentés.

Voilà ce qu’ont entrepris les parties prenantes impliquées dans la filière de la récupération et du recyclage. Tous les acteurs clés se sont mobilisés afin de transformer et d’améliorer leurs façons de faire, tout en diminuant notre vulnérabilité aux marchés d’exportation et en favorisant l’implantation d’une réelle économie circulaire au Québec. Je profite donc de cette tribune pour féliciter l’industrie de s’être ainsi prise en main et de s’être concertée en vue de se redéfinir et de devenir encore plus efficiente et performante. Je souligne également le leadership dont a fait preuve RECYC-QUÉBEC dans ce contexte. La Société a su pleinement jouer son rôle fédérateur en rassemblant, en concertant et en soutenant la filière et aussi, en posant les premiers jalons vers une modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage.

Je ne peux passer sous silence le travail remarquable de Sonia Gagné depuis son arrivée à la barre de RECYC-QUÉBEC en début d’année. Sonia a su s’allier et faire équipe avec nos partenaires afin de réunir les conditions gagnantes pour s’assurer que l’industrie québécoise du recyclage soit à la fois moins vulnérable et plus résiliente.

Je remercie également chacun de mes collègues membres du conseil d’administration pour leur vision stratégique qui nous a grandement aidés à naviguer et à prendre des décisions éclairées en regard du contexte, et bien sûr, merci à toute la grande équipe de RECYC-QUÉBEC.

Je conclurai en affirmant que la situation délicate que nous avons vécue au courant des derniers mois nous a permis de transformer cette crise en véritable opportunité de revoir et de moderniser nos pratiques. Le prochain Plan d’action 2019-2024 découlant de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles sera d’ailleurs la pierre d’assise d’une nouvelle ère pour le Québec dans la gestion de ses matières résiduelles.

Lire la suite

Me Karine Joizil

Présidente du conseil d’administration

Message de la présidente-directrice générale

L’exercice 2018-2019 a signé ma première année de mandat à titre de présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC. À la fois stimulante et enrichissante à bien des égards, la dernière année a assurément amené son lot de défis notamment en regard des problématiques vécues par les centres de tri de la collecte sélective et certains acteurs de notre écosystème.

Ma priorité absolue au cours de ces douze derniers mois a donc été d’offrir un soutien constant aux organismes municipaux, aux centres de tri, aux conditionneurs et aux recycleurs québécois afin d’une part, de bien comprendre l’envergure des différentes difficultés rencontrées et d’autre part, de déployer rapidement des actions ciblées pour appuyer l’ensemble de la filière du recyclage et solidifier ses assises.

Je suis fière de l’immense travail que nous avons accompli en ce sens, tout comme de la façon dont nous nous sommes positionnés en tant que catalyseur et facilitateur. Toujours dans l’action, nous avons multiplié les initiatives pour contribuer à faire croître la performance actuelle du système en plus d’apporter, de concert avec nos partenaires, des solutions concrètes à l’enjeu global du recyclage.

Nos actions sont d’ailleurs présentées dans le présent rapport et se résument par cinq grands thèmes, soit : faciliter, soutenir, sensibiliser, accompagner et mobiliser. Ces verbes d’action ont été notre source de motivation et notre fer de lance dans la poursuite de notre objectif de récupérer plus et de recycler mieux au Québec.

Parmi nos principales réalisations, mentionnons la mise en œuvre de différents programmes d’aide financière et appels de propositions visant à soutenir les centres de tri de la collecte sélective ou encore à améliorer la qualité et les débouchés des matières recyclables. Nous avons également organisé des événements porteurs et rassembleurs, dont la toute première édition des journées portes ouvertes dans les centres de tri et des Assises québécoises de l’économie circulaire. Finalement, nous avons réalisé plusieurs campagnes d’information, de sensibilisation et d’éducation, sans oublier le lancement de notre application mobile Ça va où? et l’annonce du premier porte-parole de l’histoire de RECYC-QUÉBEC, Ti-Mé, et ce, afin d’aider les Québécoises et les Québécois à changer leurs habitudes et poser les bons gestes.

Bien sûr, nous n’aurions pas pu faire tout ce chemin seuls. Nos réalisations et nos réussites sont le fruit d’un travail d’étroite collaboration avec nos partenaires, que je tiens à remercier pour leur participation, leur engagement et leur ouverture à l’innovation. Je remercie également les employés et l’équipe de direction de RECYC-QUÉBEC ainsi que les membres du conseil d’administration pour leur précieuse contribution dans la poursuite de notre mission.

En terminant, je suis enthousiaste à l’idée de poursuivre sur cette lancée dans les mois à venir et je suis convaincue que les actions pour lesquelles nous avons jeté les bases cette année se concrétiseront et permettront au Québec de demeurer un leader dans la gestion saine, responsable et novatrice de ses matières résiduelles.

Lire la suite

Sonia Gagné

Présidente-directrice générale

Recyc-Québec, c’est…

Mission

Amener le Québec à réduire, à réutiliser, à recycler et à valoriser les matières résiduelles dans une perspective d’économie circulaire et de lutte contre les changements climatiques.

Vision

Devenir un partenaire déterminant d’un Québec sans gaspillage.

Valeurs

Au sein de RECYC-QUÉBEC, 5 valeurs, liées à notre mission, se trouvent au cœur de notre démarche éthique.
Elles guident chacune de nos actions et encadrent notre prise de décisions au quotidien.

/ Respect

Accorder une considération à une personne ou une organisation en raison de sa valeur morale ou sociale avec le souci de ne pas lui porter atteinte.

EN PRATIQUE : Dans un esprit d’ouverture, nous respectons nos employés, partenaires et clients pour leur personnalité, leurs connaissances, leurs compétences et leurs expériences en tant qu’individu.

/ Intégrité

Comportement d’une honnêteté sans compromis adopté dans l’intérêt de la mission d’une organisation.

EN PRATIQUE : Intègres, nous agissons de façon consciencieuse dans l’intérêt de notre mission et assurons l’application rigoureuse des règles de saine gouvernance.

/ Collaboration

Action de travailler ensemble pour atteindre un objectif commun.

EN PRATIQUE : Nous priorisons l’atteinte d’objectifs communs, tant au sein de notre organisation qu’avec nos partenaires. Et nous encourageons nos employés à offrir de l’aide, à s’impliquer et à partager leurs connaissances et leur savoir-faire, tant entre eux qu’avec nos clientèles.

/ Responsabilité

Nécessité morale et intellectuelle de faire et de répondre de ses devoirs et ses engagements.

EN PRATIQUE : En tant qu’organisation responsable, nous répondons de nos devoirs et engagements et nous sommes imputables de chacune de nos décisions.

/ Équité

Traitement juste et impartial à l’égard des personnes et des partenaires afin d’offrir une égalité des chances pour tous.

EN PRATIQUE : Nous nous adaptons et portons une égale attention à la diversité des situations et demandes et nous traitons chacun des dossiers avec objectivité et sans parti pris.

Cinq verbes d’action ont été notre source de motivation tout au long de l’année :

Faciliter

Dévoilée en avril 2018, l’application mobile Ça va où? est un outil simple, pratique et convivial qui vise à aider les citoyens à poser le bon geste de récupération. L’application connait un véritable succès depuis son lancement et ne cesse d’être bonifiée pour être toujours plus pertinente. Un an après son lancement, l’application comptait 279 000 utilisations. Un franc succès qui continue !

Soutenir

Nos programmes d’aide financière produisent un effet de levier considérable pour l’ensemble de l’industrie du recyclage. Un exemple concret : l’entreprise Sani-Éco qui, dans le cadre d’une modernisation de ses installations ayant bénéficié d’un appui découlant de l’appel de propositions pour améliorer la qualité et les débouchés de matières recyclables de la collecte sélective, a aussi mis en place un robot trieur « SamourAI » à son centre de tri de Granby. Grâce à l’intelligence artificielle, ce dernier peut identifier les matières selon des paramètres précis en plus de reconnaître les nouveaux emballages mis en marché, permettant ainsi de capter un maximum de matières recyclables et de diminuer les rejets de près de 1 000 tonnes.

Sensibiliser

Le Conseil national zéro déchet et RECYC-QUÉBEC, en tant que partenaire principal francophone, se sont unis pour développer la campagne J’aime manger, pas gaspiller. Déployée à l’échelle pancanadienne, cette campagne propose une foule d’information et de conseils pratiques pour diminuer le gaspillage alimentaire. Des outils de sensibilisation, inspirés de la campagne élaborée au Royaume-Uni et qui a fait ses preuves en termes de changements de comportement, ont été développés, dont une trousse à outils clé en main pour les municipalités.

Accompagner

L’un des principaux champs d’intervention de RECYC-QUÉBEC consiste à accompagner les acteurs du milieu et à soutenir des projets innovants qui favorisent notamment la réduction à la source. À cet effet, RECYC-QUÉBEC est fière de soutenir le projet La Tasse dans le cadre de la mise en œuvre du plan d’action du Comité mixte sur la réduction à la source. Premier système québécois de dépôt remboursable de gobelets de café, La Tasse propose un gobelet réutilisable en remplacement de gobelets jetables utilisés pour les boissons chaudes à emporter. En appuyant une telle initiative, RECYC-QUÉBEC souhaite stimuler l’offre de tasses réutilisables dans les établissements de restauration rapide et lors d’événements.

Mobiliser

RECYC-QUÉBEC a tenu les toutes premières Assises québécoises de l’économie circulaire, organisées en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et l’Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (Institut EDDEC). Événement phare pour l’économie circulaire au Québec, cette journée à la fois instructive et inspirante a permis de rassembler et de mobiliser plus de 400 participants provenant d’organisations multisectorielles, d’entreprises, de ministères et d’organismes autour de différentes thématiques liées à l’économie circulaire.

Revue
de l’année

  • Soutien à l’industrie
    du recyclage
  • Secteur
    municipal
  • Matières
    organiques
  • Secteur CRD
  • Secteur ICI
  • Réduction à
    la source
  • Économie
    circulaire
  • Programmes
  • Changements de
    comportement

De par son rôle catalyseur, RECYC-QUÉBEC travaille de concert avec l’ensemble des intervenants de la chaîne de valeur de la gestion des matières résiduelles afin de mettre en place des solutions concrètes, efficaces et durables pour améliorer la performance de la collecte sélective au Québec, d’une part, et développer des débouchés à forte valeur ajoutée, d’autre part.

Le soutien à l’industrie du recyclage a d’ailleurs pris une place importante en 2018-2019 et RECYC-QUÉBEC a mené plusieurs actions afin d’appuyer les parties prenantes concernées et d’assurer la stabilité et la pérennité de l’industrie.

  • Soutien financier
  • Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage et consultation élargie sur la collecte sélective
  • Table de travail des centres de tri, des conditionneurs et des recycleurs

Un total de 13,5 M$ en soutien financier a été annoncé depuis le début de 2018 pour aider l’industrie du recyclage au Québec, et ce, dans le cadre de différents programmes d’aide financière et appels de propositions.

Programme de soutien aux centres de tri de la collecte sélective municipale

/ Objectif : Offrir un soutien financier aux centres de tri pour assurer le maintien et la pérennité de leurs opérations, en complémentarité avec des solutions à plus long terme pour favoriser le développement de débouchés notamment locaux.

/ 21 centres de tri ont bénéficié d’une aide financière pour les deux premières dates de dépôt en 2018-2019 .

Appel de propositions pour améliorer la qualité et les débouchés de matières recyclables de la collecte sélective

/ Objectif : Résoudre des problématiques de marchés et de qualité des matières recyclables.

/ 11 projets ont été acceptés, soit six centres de tri et cinq conditionneurs.

Appel de propositions visant les débouchés des fibres issues de la collecte sélective

/ Objectif : soutenir des projets visant à résoudre des problématiques de marchés touchant les fibres de la collecte sélective.

/ Une vingtaine de demandes ont été reçues et l’annonce des projets retenus est prévue à l’automne 2019.

Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage

Un comité de modernisation de l’industrie a été mis sur pied à l’été 2018, celui-ci ayant pour mandat de revoir les fondements du système actuel de gestion des matières recyclables et de recommander au gouvernement des actions favorisant une meilleure qualité de la matière générée par les centres de tri.

Le comité s’est rencontré à cinq reprises entre juillet et septembre 2018. Les membres ont notamment contribué à l’élaboration du Programme de soutien aux centres de tri de la collecte sélective municipale et de l’Appel de propositions visant les débouchés des fibres issues de la collecte sélective au Québec.

En savoir plus

Consultation élargie sur la collecte sélective

La consultation élargie sur la collecte sélective, qui s’est tenue le 30 mai 2018, visait à formuler des recommandations pour proposer une démarche de modernisation globale de la collecte sélective au Québec et du régime de compensation. Des solutions structurantes pour permettre de réduire les risques de crises récurrentes ont été proposées par l’ensemble des parties prenantes.

Plus d’une centaine de représentants directement impliqués dans la filière québécoise de la récupération et du recyclage ont pris part à cette consultation.

En savoir plus

Une table de travail regroupant les centres de tri, les conditionneurs et les recycleurs québécois a été créée et deux rencontres ont été tenues en 2018-2019. Son mandat était de discuter de l’utilisation pérenne et locale des matières recyclables produites au Québec.

Deux premières initiatives découlent des travaux de cette table :

/ En collaboration avec le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), deux ateliers de maillage entre les centres de tri et les recycleurs de fibres ont eu lieu en octobre 2018 avec l’objectif de créer des synergies et des ententes pour les papiers mixtes au Québec.

/ Des journées portes ouvertes dans les centres de tri ont eu lieu durant la Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) du 20 au 28 octobre 2018. Un total de 10 centres de tri de différentes régions du Québec ont ouvert leurs portes afin de permettre aux citoyens de mieux comprendre leur fonctionnement et de les sensibiliser à l’importance de poser le bon geste de tri à la maison. Plus de 3 500 personnes ont profité de ces journées pour poser leurs questions et constater d’eux-mêmes tout le travail réalisé par les centres de tri. RECYC-QUÉBEC a coordonné les communications en plus d’accompagner les centres de tri participants dans leurs activités.

Soutien financier

Un total de 13,5 M$ en soutien financier a été annoncé depuis le début de 2018 pour aider l’industrie du recyclage au Québec, et ce, dans le cadre de différents programmes d’aide financière et appels de propositions.

Programme de soutien aux centres de tri de la collecte sélective municipale

/ Objectif : Offrir un soutien financier aux centres de tri pour assurer le maintien et la pérennité de leurs opérations, en complémentarité avec des solutions à plus long terme pour favoriser le développement de débouchés notamment locaux.

/ 21 centres de tri ont bénéficié d’une aide financière pour les deux premières dates de dépôt en 2018-2019 .

Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage et consultation élargie sur la collecte sélective

Comité de modernisation de l’industrie de la récupération et du recyclage

Un comité de modernisation de l’industrie a été mis sur pied à l’été 2018, celui-ci ayant pour mandat de revoir les fondements du système actuel de gestion des matières recyclables et de recommander au gouvernement des actions favorisant une meilleure qualité de la matière générée par les centres de tri.

Le comité s’est rencontré à cinq reprises entre juillet et septembre 2018. Les membres ont notamment contribué à l’élaboration du Programme de soutien aux centres de tri de la collecte sélective municipale et de l’Appel de propositions visant les débouchés des fibres issues de la collecte sélective au Québec.

En savoir plus

Table de travail des centres de tri, des conditionneurs et des recycleurs

Une table de travail regroupant les centres de tri, les conditionneurs et les recycleurs québécois a été créée et deux rencontres ont été tenues en 2018-2019. Son mandat était de discuter de l’utilisation pérenne et locale des matières recyclables produites au Québec.

Deux premières initiatives découlent des travaux de cette table :

/ En collaboration avec le Centre de transfert technologique en écologie industrielle (CTTÉI), deux ateliers de maillage entre les centres de tri et les recycleurs de fibres ont eu lieu en octobre 2018 avec l’objectif de créer des synergies et des ententes pour les papiers mixtes au Québec.

/ Des journées portes ouvertes dans les centres de tri ont eu lieu durant la Semaine québécoise de réduction des déchets (SQRD) du 20 au 28 octobre 2018. Un total de 10 centres de tri de différentes régions du Québec ont ouvert leurs portes afin de permettre aux citoyens de mieux comprendre leur fonctionnement et de les sensibiliser à l’importance de poser le bon geste de tri à la maison. Plus de 3 500 personnes ont profité de ces journées pour poser leurs questions et constater d’eux-mêmes tout le travail réalisé par les centres de tri. RECYC-QUÉBEC a coordonné les communications en plus d’accompagner les centres de tri participants dans leurs activités.

En savoir plus

Collaboration avec les communautés éloignées

De multiples actions de collaboration ont été menées par RECYC-QUÉBEC avec plusieurs communautés nordiques et insulaires, telles le Nunavik et les Îles de la Madeleine.

Parmi les actions se trouvent :

/ La réalisation d’une étude sur la collecte sélective aux Îles de la Madeleine, conjointement avec Éco Entreprises Québec (ÉEQ);

/ La participation à divers comités regroupant différents partenaires de même que l’Administration régionale Kativik;

/ La tenue de rencontres et de discussions avec l’Institut de développement durable des Premières Nations du Québec et du Labrador (IDDPNQL).

Programme d’excellence en gestion des matières résiduelles

Lancé en septembre 2018, le Programme d’excellence en gestion des matières résiduelles – GMR Pro s’adresse aux municipalités du Québec qui souhaitent s’engager dans une démarche d’excellence en gestion des matières résiduelles. Le programme se veut un outil pour optimiser les pratiques, progresser en continu et performer vers un objectif zéro déchet et de gestion durable des matières résiduelles.

Déployé par Réseau Environnement et RECYC‑QUÉBEC, GMR Pro a été développé avec la collaboration de plus de 15 organisations municipales.

 

En savoir plus

Plans de gestion des matières résiduelles (PGMR)

Avec l’entrée en vigueur de la Loi modifiant la Loi sur la qualité de l’environnement (LQE), qui donnait à la Société un mandat élargi, l’analyse de la conformité des PGMR est maintenant  réalisée uniquement par RECYC-QUÉBEC.

De plus, afin d’accompagner et de soutenir les organismes municipaux en vue de la révision de leur PGMR, RECYC-QUÉBEC a débuté l’élaboration d’un guide d’accompagnement qui présente les attentes en lien avec la conformité des plans de gestion en plus de fournir des informations pratiques pour la réalisation de cet exercice. Une présentation à cet effet a d’ailleurs été réalisée lors du dernier Colloque sur la gestion des matières résiduelles et une consultation sur le guide a également eu lieu au début de 2019.

Nouvelle responsabilité : programme Aide au compostage domestique et communautaire (ACDC)

Depuis mars 2019, RECYC-QUÉBEC est responsable de gérer le programme ACDC et d’appuyer les municipalités dans la préparation et la réalisation de leurs projets pour détourner les matières organiques de l’élimination.

Campagne J’aime manger, pas gaspiller

RECYC-QUÉBEC s’est associée au Conseil national zéro déchet afin de développer la campagne J’aime manger, pas gaspiller, une adaptation de la campagne Love Food Hate Waste qui a fait ses preuves en termes de changements de comportement. Déployée à l’échelle pancanadienne en français et en anglais, cette campagne propose une foule d’informations et de conseils pratiques pour diminuer le gaspillage alimentaire.

Des outils de sensibilisation ont été produits, dont une trousse à outils clé en main pour les municipalités.

En savoir plus

Campagne pour encourager le compostage

Sous le thème « Le compostage, on s’y engage ! », cette campagne avait pour objectif de promouvoir la participation des citoyens à la récupération des matières organiques.

Des capsules vidéo ont été développées et diffusées sur les médias sociaux en plus de trucs pratiques et de bonnes habitudes pour encourager les citoyens à intégrer le bac brun dans leur routine.

En savoir plus

Guide sur le compostage domestique

Le Guide sur le compostage domestique est un nouvel aide-mémoire destiné aux citoyens qui résume l’information essentielle à retenir pour composter avec succès (par exemple : pourquoi faire du compost, les avantages, la recette, quoi y mettre, etc.).

Il s’agit également d’un outil pratique et clé en main pour les municipalités qui souhaitent promouvoir le compostage domestique auprès de leurs citoyens.

Concertation avec l’industrie

RECYC-QUÉBEC a poursuivi son travail de concertation avec l’industrie de la construction, rénovation et démolition (CRD), particulièrement avec le Regroupement des récupérateurs et des recycleurs de matériaux de construction et de démolition du Québec (3R MCDQ) et le Conseil des entreprises en technologies environnementales du Québec (CETEQ), afin de mettre en place différentes mesures permettant d’améliorer les perspectives du secteur des résidus de CRD.

Étude sur le gypse résiduel au Québec

Afin de mieux comprendre les flux de gypse au Québec et de dresser un portrait de son utilisation depuis sa mise en marché sous la forme de panneaux de gypse jusqu’à sa fin de vie, RECYC-QUÉBEC a réalisé une étude à cet effet.

L’Étude sur le gypse résidentiel au Québec sert aussi de base de travail pour mieux comprendre les freins et identifier des opportunités pour une meilleure prise en charge de cette matière par les gestionnaires de chantier et les centres de tri de résidus de CRD.

Formation sur l’écogestion de chantiers

En partenariat avec le Centre de formation en développement durable de l’Université Laval, RECYC-QUÉBEC a tenu, à Montréal et à Québec, une journée de formation sur l’écogestion de chantiers.

L’objectif de cette formation était de partager les meilleures pratiques visant la réduction des impacts environnementaux du secteur du bâtiment, de sa conception à sa fin de vie, en passant par la planification, la construction et l’entretien du bâtiment.

En savoir plus

Programme de reconnaissance des centres de tri de résidus de CRD

RECYC-QUÉBEC a également innové en développant un programme visant à reconnaître les centres de tri de résidus de CRD qui mettent de l’avant les meilleures pratiques.

Des rencontres ont eu lieu avec différentes associations du milieu et le ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC) afin de peaufiner les différents paramètres du programme en cours d’élaboration.

Programme ICI on recycle +

RECYC-QUÉBEC a lancé la version bonifiée et améliorée de son programme de reconnaissance ICI on recycle +.

Parmi les principales nouveautés, mentionnons deux cartes interactives, soit :

/ Une carte interactive qui présente l’ensemble des établissements attestés au programme.

/ Une carte interactive spécifiquement dédiée aux citoyens qui présente les ICI attestés qui offrent un produit ou un service accessible au grand public.

Nombre d’attestés

En 2018-2019, le programme comptait 961 établissements participants. Depuis le lancement de la nouvelle mouture du programme, 471 inscriptions ont été faites. Il s’agit d’une moyenne record de 2,16 nouvelles demandes chaque jour!

Infolettre et médias sociaux

L’infolettre ICI on recycle +, publiée plusieurs fois par année, a de son côté rejoint plus de 7 000 abonnés. Aussi, afin de mettre en valeur nos attestés et leurs pratiques innovantes, nous avons fait 45 publications sur nos réseaux sociaux, qui ont atteint en moyenne 2 600 personnes par publication.

Présentations et formations

Nos experts ont donné 14 présentations sur le programme ICI on recycle + ainsi que des formations sur la gestion des matières résiduelles dans les ICI.

Autres initiatives et collaborations

/ Projet pilote pour des navires zéro déchet en collaboration avec Transport Desgagnés et son consultant, Chamard stratégies environnementales

/ Octroi de 11 bourses à des écoles du Québec dans le cadre du programme d’aide financière de la Fondation Monique-Fitz-Back

/ Projet pilote de récupération des matières résiduelles dans les écoles en partenariat avec la Communauté métropolitaine de Québec (CMQ) et le Conseil canadien des manufacturiers de cartons multicouches (CCMCM)

/ Projet pilote avec Synergie Santé Environnement visant à implanter la récupération des plastiques hospitaliers dans deux hôpitaux du CISSS de Laval et trois du CISSS de la Montérégie-Est

Présentations par nos experts

Les experts de RECYC-QUÉBEC ont offert des présentations sur la réduction à la source à plus de 350 professionnels de l’industrie lors du Colloque sur la gestion des matières résiduelles de Réseau Environnement ainsi qu’aux intervenants impliqués dans l’organisation d’événements écoresponsables lors de la journée de formation dans le cadre des Prix Vivats.

Concernant le concours des Prix Vivats, mentionnons également que RECYC-QUÉBEC, en tant que partenaire présentateur, a remis deux prix, soit le prix Prévention et réduction à la source et le prix Gestion responsable des matières résiduelles.

Projet La Tasse

L’un des rôles déterminants de RECYC-QUÉBEC est d’encourager des projets innovants qui favorisent la réduction à la source, comme le projet La Tasse.

Lancée en août 2018, La Tasse est le tout premier système québécois de dépôt remboursable de gobelets de café. Cette initiative, déjà implantée dans plusieurs commerces, propose un gobelet réutilisable qui vise à offrir une alternative durable aux gobelets jetables utilisés pour les boissons chaudes à emporter.

En savoir plus

Collaboration avec Équiterre

RECYC-QUÉBEC a collaboré avec Équiterre, en tant que partenaire présentateur, sur deux projets visant à faire la promotion de la réduction à la source, soit :

/ La réalisation de l’étude Obsolescence des appareils électroménagers et électroniques : Quel rôle pour le consommateur ?, la première étude pancanadienne sur l’obsolescence et le comportement de remplacement rapide d’appareils électroniques et électroménagers des consommateurs canadiens;

/ La création d’un Mode d’emploi pour des courses écoresponsables ainsi que de capsules vidéo 10 mesures pour rendre votre course écoresponsable et 8 gestes à adopter pour être un coureur écolo.

Assises québécoises de l’économie circulaire

RECYC-QUÉBEC est fière d’avoir organisé les toutes premières Assises québécoises de l’économie circulaire, en collaboration avec le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI) et l’Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (Institut EDDEC).

Véritable événement phare pour l’économie circulaire au Québec, les Assises ont été une occasion unique pour faire un état de situation, partager des initiatives innovantes et identifier des opportunités à saisir collectivement.

L’événement a attiré plus de 400 participants provenant d’organisations multisectorielles, d’entreprises, de ministères et d’organismes.

 

En savoir plus

Rayonnement de l’expertise

Inhérente à notre mission de société d’État, l’économie circulaire représente une avenue d’avenir pour le Québec et en tant qu’acteur de premier plan dans cette transition, RECYC-QUÉBEC a fait rayonner son expertise dans le cadre de plusieurs événements et présentations.

Nos experts ont entre autres donné des conférences et participé aux projets et événements suivants :

/ École d’été en économie circulaire de l’Institut de l’environnement, du développement durable et de l’économie circulaire (Institut EDDEC) et du Centre d’études et de recherches internationales (CÉRIUM);

/ Midi-conférence sur l’économie circulaire chez Hydro-Québec;

/ Webinaire sur les déchets plastiques et l’économie circulaire de la Fédération canadienne des municipalités (FCM);

/ Table ronde sur l’économie circulaire organisée par Environnement et Changement climatique Canada;

/ Grand atelier de maillages d’affaires pour le climat initié par le Comité 21 régional de Vaudreuil-Soulanges;

/ Rencontre sur la certification des parcs industriels développée par le ministère de l’Économie et de l’Innovation (MEI).

Notre présidente-directrice générale a aussi parlé d’économie circulaire dans plusieurs de ses allocutions publiques et lors de panels, en plus d’avoir accordé des entrevues médiatiques et été membre du jury pour un concours en lien avec cette thématique.

  • Pneus
  • Consigne
  • Responsabilité élargie des producteurs (REP)

Dans le cadre de l’audit de performance sur la gestion du Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d’usage réalisé par le Vérificateur général du Québec (VGQ), RECYC-QUÉBEC a pris acte des constats formulés dans le rapport en plus d’agir conformément aux recommandations émises.

À cette fin, RECYC-QUÉBEC a élaboré et mis en œuvre un plan d’action concret dans lequel la Société s’est engagée à mettre au cœur de  ses priorités le développement de projets innovants et le soutien aux entreprises québécoises qui fabriquent des produits dérivés à forte
valeur ajoutée.

Considérant que le Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d’usage vise à positionner le Québec parmi les leaders de la transformation des pneus hors d’usage, l’objectif principal pour RECYC-QUÉBEC consiste à tout mettre en œuvre pour envoyer la plus grande partie des pneus récupérés vers l’industrie du remoulage et du recyclage afin de favoriser la circularité de la matière et de minimiser le volume expédié en valorisation énergétique.

Plusieurs mesures ont donc été déployées en ce sens.

En savoir plus

Soutien financier

Afin de soutenir l’industrie, RECYC-QUÉBEC a lancé un appel de propositions pour favoriser le développement de débouchés de réemploi et de recyclage pour les pneus hors d’usage. L’aide financière pour cet appel de propositions s’élevait à 1,8 M$. Les projets soutenus visaient principalement l’ajout d’équipement de traitement, ou l’optimisation de procédés ou d’équipement existant pour permettre le recyclage de 20 000 tonnes de pneus hors d’usage supplémentaires. Au 31 mars 2019, trois entreprises ont bénéficié d’une aide financière, dont un nouveau joueur, Weded, qui produit de la poudrette et des granules de fibre. Parallèlement, un partenariat avec l’Université Laval est en cours pour la réalisation de travaux visant le développement de débouchés pour des produits issus du recyclage de pneus hors d’usage et de plastiques.

Portail Web

RECYC-QUÉBEC a créé un portail pour la gestion des pneus hors d’usage afin de simplifier la démarche administrative entourant leur collecte chez les 11 000 détaillants. Simple et pratique, ce nouveau portail permet de faire les demandes de collecte de pneus facilement et en tout temps, en plus de centraliser la communication avec les transporteurs. De nouvelles fonctionnalités permettent aussi à RECYC-QUÉBEC d’être encore plus efficace dans la gestion du flux de matières, par exemple en ayant en temps réel la quantité de pneus à récupérer dans les points de collecte.

Sensibilisation

Dans un esprit d’information et de sensibilisation, RECYC-QUÉBEC a produit une capsule vidéo mettant en vedette son porte-parole Ti-Mé, dans laquelle ce dernier encourage les citoyens à prolonger la durée de vie de leurs pneus.

Visionner la vidéo de Ti-Mé sur les pneus

Statistiques

/ Répartition des pneus récupérés et traités  selon la catégorie de pneus

Explication :
La différence entre le 91 851 tonnes traitées et le 98 358 tonnes transportées s’explique par le fait que pour deux de ses centres de traitement (soit Dynamat et Techno Pneu), RECYC-QUÉBEC doit transporter une partie des pneus livrés vers un autre centre de traitement suite à une opération de tri puisque ces derniers ne sont pas en mesure de traiter tous les types de pneus d’automobile.

* Les valeurs ont été modifiées pour ces années en raison d’ajustements d’inventaires.


/
Répartition des pneus selon la filière d’acheminement


/
Bilan 3RV-E global

Collaboration avec l’industrie des microbrasseries

RECYC-QUÉBEC a collaboré avec l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ) afin de mettre sur pied un processus permettant le ramassage et le lavage des contenants à remplissage multiple (CRM) ainsi que le partage des coûts du système.

Deux conventions privées régissant l’utilisation de deux formats de bouteille existent dorénavant, comptant au total 50 signataires.

Autre réalisation :

Renouvellement de l’Entente portant sur la consignation, la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique (CRU) de bière et ajout d’un incitatif monétaire pour atteindre 75 % de récupération du verre.

Consignéco

Consignéco a poursuivi cette année encore les Journées de la consigne, qui ont permis de sensibiliser les citoyens à la valeur économique, écologique et sociale de la consigne en plus d’accroître la visibilité d’initiatives d’organismes locaux.

Près de 100 000 contenants consignés ont été récupérés lors des éditions 2018-2019.

Les sommes amassées ont été remises à une dizaine de causes et d’organismes locaux.

Les quelque 8 500 points de dépôt, ainsi que les nombreuses collectes ponctuelles organisées dans plusieurs municipalités à travers la province, ont permis de récupérer plus de 101 000 tonnes de matières en 2017, tous produits visés par la REP confondus.
Ces résultats sont très positifs puisqu’ils reflètent une augmentation de près de 5 % par rapport aux quantités récupérées en 2015 par l’ensemble des programmes individuels et collectifs. Il est à noter que durant la période 2015-2017, la population a quant à elle augmenté de 1,6 %. En 2017, plus de 101 000 tonnes de matières ont été récupérées.

Année 2018

Avec plus de 9 000 points de dépôt et de nombreuses collectes ponctuelles organisées dans plusieurs municipalités à travers la province, l’ensemble des programmes individuels et collectifs ont permis de récupérer plus de 97 000 tonnes de matières en 2018, tous produits visés par la REP confondus. On observe une légère baisse d’environ 4 % par rapport à 2017, pouvant s’expliquer entre autres par la miniaturisation des produits électroniques ou par les matériaux utilisés, de même que par les performances des moteurs et des huiles faisant en sorte de diminuer la fréquence des changements. Ces résultats démontrent que l’ampleur des gestes de récupération se maintient et que les citoyens, tout comme les ICI, continuent à acheminer les produits vers les filières appropriées.

Pneus

Dans le cadre de l’audit de performance sur la gestion du Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d’usage réalisé par le Vérificateur général du Québec (VGQ), RECYC-QUÉBEC a pris acte des constats formulés dans le rapport en plus d’agir conformément aux recommandations émises.

À cette fin, RECYC-QUÉBEC a élaboré et mis en œuvre un plan d’action concret dans lequel la Société s’est engagée à mettre au cœur de  ses priorités le développement de projets innovants et le soutien aux entreprises québécoises qui fabriquent des produits dérivés à forte
valeur ajoutée.

Considérant que le Programme québécois de gestion intégrée des pneus hors d’usage vise à positionner le Québec parmi les leaders de la transformation des pneus hors d’usage, l’objectif principal pour RECYC-QUÉBEC consiste à tout mettre en œuvre pour envoyer la plus grande partie des pneus récupérés vers l’industrie du remoulage et du recyclage afin de favoriser la circularité de la matière et de minimiser le volume expédié en valorisation énergétique.

Plusieurs mesures ont donc été déployées en ce sens.

En savoir plus

Soutien financier

Afin de soutenir l’industrie, RECYC-QUÉBEC a lancé un appel de propositions pour favoriser le développement de débouchés de réemploi et de recyclage pour les pneus hors d’usage. L’aide financière pour cet appel de propositions s’élevait à 1,8 M$. Les projets soutenus visaient principalement l’ajout d’équipement de traitement, ou l’optimisation de procédés ou d’équipement existant pour permettre le recyclage de 20 000 tonnes de pneus hors d’usage supplémentaires. Au 31 mars 2019, trois entreprises ont bénéficié d’une aide financière, dont un nouveau joueur, Weded, qui produit de la poudrette et des granules de fibre. Parallèlement, un partenariat avec l’Université Laval est en cours pour la réalisation de travaux visant le développement de débouchés pour des produits issus du recyclage de pneus hors d’usage et de plastiques.

Portail Web

RECYC-QUÉBEC a créé un portail pour la gestion des pneus hors d’usage afin de simplifier la démarche administrative entourant leur collecte chez les 11 000 détaillants. Simple et pratique, ce nouveau portail permet de faire les demandes de collecte de pneus facilement et en tout temps, en plus de centraliser la communication avec les transporteurs. De nouvelles fonctionnalités permettent aussi à RECYC-QUÉBEC d’être encore plus efficace dans la gestion du flux de matières, par exemple en ayant en temps réel la quantité de pneus à récupérer dans les points de collecte.

Sensibilisation

Dans un esprit d’information et de sensibilisation, RECYC-QUÉBEC a produit une capsule vidéo mettant en vedette son porte-parole Ti-Mé, dans laquelle ce dernier encourage les citoyens à prolonger la durée de vie de leurs pneus.

Visionner la vidéo de Ti-Mé sur les pneus

Statistiques

/ Répartition des pneus récupérés et traités  selon la catégorie de pneus

Explication :
La différence entre le 91 851 tonnes traitées et le 98 358 tonnes transportées s’explique par le fait que pour deux de ses centres de traitement (soit Dynamat et Techno Pneu), RECYC-QUÉBEC doit transporter une partie des pneus livrés vers un autre centre de traitement suite à une opération de tri puisque ces derniers ne sont pas en mesure de traiter tous les types de pneus d’automobile.

* Les valeurs ont été modifiées pour ces années en raison d’ajustements d’inventaires.


/
Répartition des pneus selon la filière d’acheminement


/
Bilan 3RV-E global

Consigne

Collaboration avec l’industrie des microbrasseries

RECYC-QUÉBEC a collaboré avec l’Association des microbrasseries du Québec (AMBQ) afin de mettre sur pied un processus permettant le ramassage et le lavage des contenants à remplissage multiple (CRM) ainsi que le partage des coûts du système.

Deux conventions privées régissant l’utilisation de deux formats de bouteille existent dorénavant, comptant au total 50 signataires.

Autre réalisation :

Renouvellement de l’Entente portant sur la consignation, la récupération et le recyclage des contenants à remplissage unique (CRU) de bière et ajout d’un incitatif monétaire pour atteindre 75 % de récupération du verre.

Consignéco

Consignéco a poursuivi cette année encore les Journées de la consigne, qui ont permis de sensibiliser les citoyens à la valeur économique, écologique et sociale de la consigne en plus d’accroître la visibilité d’initiatives d’organismes locaux.

Près de 100 000 contenants consignés ont été récupérés lors des éditions 2018-2019.

Les sommes amassées ont été remises à une dizaine de causes et d’organismes locaux.

Responsabilité élargie des producteurs (REP)

Les quelque 8 500 points de dépôt, ainsi que les nombreuses collectes ponctuelles organisées dans plusieurs municipalités à travers la province, ont permis de récupérer plus de 101 000 tonnes de matières en 2017, tous produits visés par la REP confondus.
Ces résultats sont très positifs puisqu’ils reflètent une augmentation de près de 5 % par rapport aux quantités récupérées en 2015 par l’ensemble des programmes individuels et collectifs. Il est à noter que durant la période 2015-2017, la population a quant à elle augmenté de 1,6 %. En 2017, plus de 101 000 tonnes de matières ont été récupérées.

Année 2018

Avec plus de 9 000 points de dépôt et de nombreuses collectes ponctuelles organisées dans plusieurs municipalités à travers la province, l’ensemble des programmes individuels et collectifs ont permis de récupérer plus de 97 000 tonnes de matières en 2018, tous produits visés par la REP confondus. On observe une légère baisse d’environ 4 % par rapport à 2017, pouvant s’expliquer entre autres par la miniaturisation des produits électroniques ou par les matériaux utilisés, de même que par les performances des moteurs et des huiles faisant en sorte de diminuer la fréquence des changements. Ces résultats démontrent que l’ampleur des gestes de récupération se maintient et que les citoyens, tout comme les ICI, continuent à acheminer les produits vers les filières appropriées.

Dévoilement du porte-parole Ti-Mé

Pour la toute première fois de son histoire, RECYC-QUÉBEC a annoncé son association avec Ti-Mé, le célèbre personnage incarné par Claude Meunier dans l’émission La Petite Vie, à titre de premier porte-parole de l’organisation.

Recycleur naturel et avec son ton humoristique, Ti-Mé a l’importante mission d’aider les Québécois à mettre en pratique les 3RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation) à travers différentes campagnes et outils de communication.

En savoir plus

Application mobile Ça va où?

Dévoilée en avril 2018, l’application mobile Ça va où? est un outil simple, pratique et convivial qui vise à aider les citoyens à poser le bon geste de récupération.

L’application connait un véritable succès depuis son lancement et ne cesse d’être bonifiée pour être toujours plus pertinente.

  • Escouade
    RECYC-QUÉBEC
  • Web, médias sociaux
    et commandites
  • Vitrine de projets concrets et inspirants et
    partenariat avec Protégez-Vous et le Journal Métro

L’Escouade RECYC-QUÉBEC est une brigade de bénévoles motivés qui a la mission de sensibiliser les participants à l’importance de bien gérer leurs matières recyclables lors de différents événements sportifs, musicaux ou culturels.

En 2018-2019, l’Escouade a été présente dans plusieurs événements pour un total de près de 40 sorties, notamment :

  • à la Foire Écosphère;
  • à la Coupe Rogers;
  • au Centre Bell;
  • à la Place Bell;
  • à Pointe-à-Callière.
En savoir plus

Web et médias sociaux

RECYC-QUÉBEC a intensifié sa présence sur les réseaux sociaux afin d’informer et de sensibiliser le grand public face à divers sujets entourant la saine gestion des matières résiduelles.

Bonne nouvelle : les gens ont été au rendez-vous et leur intérêt envers l’environnement se démontre par leur engagement grandissant sur nos diverses plateformes.


Commandites

Cette année encore, RECYC-QUÉBEC a commandité une foule d’événements et de projets aux quatre coins du Québec. Les initiatives soutenues avaient toutes un point en commun, elles devaient répondre à notre mission et être en lien direct avec nos objectifs en tant que société d’État.

Nous sommes fiers d’avoir soutenu financièrement 38 événements pour un montant total de 507 470 $.

Vitrine de projets concrets et inspirants

Afin d’encourager les entreprises et les municipalités à poser des gestes concrets au sein de leur organisation et aussi afin de les inspirer dans leur démarche, RECYC-QUÉBEC a créé une vitrine de projets innovants réalisés grâce à ses différents programmes d’aide financière.

Près d’une dizaine d’initiatives ont été mises en lumière à ce jour dans la vitrine disponible sur notre site Web. Chaque projet présenté vise à faire évoluer les comportements en termes de gestion responsable des matières résiduelles, d’économie circulaire et de développement durable.

En savoir plus

Partenariat avec Protégez-vous et le Journal Métro

Grâce à des partenariats avec des médias grand public, tels que le magazine Protégez-Vous et le Journal Métro, RECYC-QUÉBEC a proposé aux citoyens des contenus concrets et remplis d’informations pertinentes sur divers sujets comme : le gaspillage alimentaire, le compostage, l’application mobile Ça va où?, des trucs et astuces pour mieux recycler, des projets inspirants et bien d’autres sujets sur l’importance de faire les bons gestes en matière de 3RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation).

En savoir plus
Escouade RECYC-QUÉBEC

L’Escouade RECYC-QUÉBEC est une brigade de bénévoles motivés qui a la mission de sensibiliser les participants à l’importance de bien gérer leurs matières recyclables lors de différents événements sportifs, musicaux ou culturels.

En 2018-2019, l’Escouade a été présente dans plusieurs événements pour un total de près de 40 sorties, notamment :

  • à la Foire Écosphère;
  • à la Coupe Rogers;
  • au Centre Bell;
  • à la Place Bell;
  • à Pointe-à-Callière.
En savoir plus
Web et médias sociaux

RECYC-QUÉBEC a intensifié sa présence sur les réseaux sociaux afin d’informer et de sensibiliser le grand public face à divers sujets entourant la saine gestion des matières résiduelles.

Bonne nouvelle : les gens ont été au rendez-vous et leur intérêt envers l’environnement se démontre par leur engagement grandissant sur nos diverses plateformes.

Commandites

Cette année encore, RECYC-QUÉBEC a commandité une foule d’événements et de projets aux quatre coins du Québec. Les initiatives soutenues avaient toutes un point en commun, elles devaient répondre à notre mission et être en lien direct avec nos objectifs en tant que société d’État.

Nous sommes fiers d’avoir soutenu financièrement 38 événements pour un montant total de 507 470 $.

Vitrine de projets concrets et inspirants

Afin d’encourager les entreprises et les municipalités à poser des gestes concrets au sein de leur organisation et aussi afin de les inspirer dans leur démarche, RECYC-QUÉBEC a créé une vitrine de projets innovants réalisés grâce à ses différents programmes d’aide financière.

Près d’une dizaine d’initiatives ont été mises en lumière à ce jour dans la vitrine disponible sur notre site Web. Chaque projet présenté vise à faire évoluer les comportements en termes de gestion responsable des matières résiduelles, d’économie circulaire et de développement durable.

En savoir plus
Partenariat avec Protégez-Vous et le Journal Métro

Grâce à des partenariats avec des médias grand public, tels que le magazine Protégez-Vous et le Journal Métro, RECYC-QUÉBEC a proposé aux citoyens des contenus concrets et remplis d’informations pertinentes sur divers sujets comme : le gaspillage alimentaire, le compostage, l’application mobile Ça va où?, des trucs et astuces pour mieux recycler, des projets inspirants et bien d’autres sujets sur l’importance de faire les bons gestes en matière de 3RV (réduction à la source, réemploi, recyclage et valorisation).

En savoir plus

Gouvernance

Rapport du conseil d’administration

Composition

Le conseil d’administration est composé de sept membres nommés par le gouvernement du Québec, dont la présidente du conseil et la présidente-directrice générale. Les administrateurs sont désignés pour un mandat d’au plus quatre ans et la présidente du conseil, pour un mandat d’au plus cinq ans. À l’exception de la présidente-directrice générale, les membres du conseil exercent leur fonction à temps partiel et à titre gracieux.

Mandat

Le conseil administre les affaires de la Société en conformité avec la Loi sur la Société québécoise de récupération et de recyclage, la Loi sur la gouvernance des sociétés d’État et diverses autres lois applicables. Le conseil a notamment pour fonction de déterminer les grandes orientations de la Société, d’approuver le plan stratégique, le budget annuel d’exploitation, les états financiers et le rapport annuel d’activités de la Société, en plus de nommer ses dirigeants. Il veille au respect des règles énoncées dans le code de déontologie des administrateurs. Dans l’accomplissement de son rôle, le conseil confie des mandats particuliers à trois comités statutaires qui le soutiennent – le comité de gouvernance et d’éthique, le comité de vérification et le comité des ressources humaines et aux comités ad hoc qu’il crée au besoin. À la suite de chaque réunion, les présidents des comités font rapport au conseil de leurs activités. Le conseil convient annuellement d’un calendrier de réunions. Au cours de l’année 2018-2019, le conseil d’administration a tenu sept séances régulières et deux spéciales et ses comités, treize réunions.

RAPPORTS DES COMITÉS DU CONSEIL D’ADMINISTRATION

Comité de gouvernance et d’éthique

Le comité de gouvernance et d’éthique a pour fonction de s’assurer que la Société adopte et respecte les meilleures pratiques en matière de gouvernance et d’éthique. Il voit à ce que soient élaborés ou mis à jour les règles de gouvernance de la Société, les codes de déontologie applicables aux administrateurs, aux dirigeants et aux employés, les profils de compétences et d’expérience des administrateurs, les critères d’évaluation applicables aux administrateurs et au fonctionnement du conseil, ainsi que le programme d’accueil et de formation continue des membres. Il effectue l’évaluation du conseil, veille au respect des règles énoncées dans le code d’éthique et de déontologie des administrateurs, qui découlent notamment du Règlement sur l’éthique et la déontologie des administrateurs publics. Le comité est présidé par M. Michel Giroux, vice-président du conseil d’administration. Il s’est réuni à quatre reprises au cours de l’année financière. La présidente-directrice générale et la secrétaire du conseil assistent aux rencontres du comité de gouvernance et d’éthique.

Comité de vérification

Le comité de vérification a pour fonction de s’assurer que les états financiers reflètent fidèlement la situation financière de la Société et d’en faire la recommandation au conseil pour approbation. Il s’assure que les pratiques comptables sont conformes et efficaces. Le comité supervise la planification des activités de vérification interne et veille à la mise en place d’un plan d’optimisation des contrôles et des ressources, notamment en ce qui a trait au financement des programmes gérés par la Société, et s’assure que les mécanismes de contrôle sont adéquats. Au courant de l’année, il a participé à la révision de la nouvelle politique de placement et a rencontré l’auditeur externe de la Société, le Vérificateur général du Québec, aux fins de la planification de l’audit annuel et de la réception des résultats de celui‑ci. Il a aussi rencontré le vérificateur interne de la Société, a examiné le processus de gestion des risques ainsi que le plan de vérification interne et a pris connaissance des résultats des différents audits internes menés en cours d’année. Il a analysé puis recommandé l’adoption du budget annuel de l’exercice. Il a pris connaissance des responsabilités de la Société par rapport aux mesures de contrôle des dépenses et des effectifs et s’est assuré du respect de ces obligations. Il a effectué un suivi eu égard à la situation du portefeuille et de la gestion contractuelle. Le comité est présidé par M. Michel Delisle. Au cours de l’exercice financier 2018-2019, le comité de vérification a tenu trois réunions. La présidente-directrice générale, le vice-président Gestion financière, le directeur Gestion financière et ressources matérielles, le vérificateur interne et la secrétaire du conseil peuvent assister aux rencontres du comité de vérification.

Comité des ressources humaines

Le comité des ressources humaines est responsable des politiques relatives aux ressources humaines ainsi que des normes et barèmes qui s’appliquent aux dirigeants et aux employés. Au courant de l’année 2018-2019, le comité a contribué à la sélection des dirigeants dont les vice-présidences Performance des opérations et Gestion financière, il a fait un suivi des dossiers traitant des ressources humaines, a suivi les indicateurs de performance en matière de ressources humaines et s’est assuré de la révision et mise à jour des politiques de ressources humaines. Le comité des ressources humaines a révisé le profil de compétences et d’expérience du poste de président-directeur général. Le comité est présidé par Mme Monique Laberge. Il s’est réuni à cinq reprises afin d’exercer son rôle de conseil, d’échange et de recommandation. La présidente-directrice générale, la directrice Développement organisationnel et ressources humaines et la secrétaire du conseil assistent aux rencontres du comité des ressources humaines.

Comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles

Le conseil d’administration a créé un comité ad hoc le 30 mars 2017 dont le mandat a consisté à veiller à la préparation d’un plan d’action 2019-2023 de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles. Le comité s’est assuré de son suivi auprès du conseil d’administration et du respect de l’atteinte de l’échéancier prévu. Le comité est présidé par Mme Monique Laberge. Il s’est réuni à une reprise au courant de l’année financière. La présidente-directrice générale, la vice-présidente Performance des opérations et la secrétaire du conseil assistent aux rencontres du comité ad hoc.

Audit externe et indépendance des auditeurs

Les travaux d’audit externe de RECYC-QUÉBEC sont réalisés par le Vérificateur général du Québec; aucuns honoraires ne lui sont payés par la Société. Son indépendance est encadrée par la Loi sur le vérificateur général.

Relevé de présence des administrateurs

/ pour la période du 1er avril 2018 au 31 mars 2019

  • Relevé de présence des administrateurs
  • Sommaire de la rémunération versée aux dirigeants les mieux rémunérés

Curriculum vitÆ des membres du conseil d’administration

Me Karine Joizil
  • Présidente du conseil
  • Nomination au conseil : 20 avril 2016
  • Échéance de mandat : 19 avril 2021
  • Membre du comité de vérification
  • Membre du comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles
  • Statut : Administratrice indépendante

Me Karine Joizil est membre du Barreau du Québec depuis 2001 et titulaire d’un diplôme d’études supérieures en administration publique. Ses domaines de spécialité sont le droit public, le droit de la santé, l’accès à l’information et la protection des renseignements personnels, le droit des sociétés et le droit commercial, la propriété intellectuelle et les actions collectives. Elle a été à plusieurs reprises conférencière et chargée de cours à l’École du Barreau du Québec. Après avoir exercé au sein de grands cabinets de Montréal, elle s’est jointe au cabinet Lavery. Parallèlement, elle s’engage activement dans sa communauté. Elle a reçu le prix Jeune leader politiquement engagé de la Jeune chambre de commerce haïtienne, le prix de l’avocate de l’année dans la catégorie Litige civil et commercial de l’Association du Jeune Barreau de Montréal et elle a été en 2007 lauréate du Mois de l’histoire des Noirs. Elle siège également au conseil d’administration de la Fondation Serge Marcil et d’Équitas.

Sonia Gagné
  • Présidente-directrice générale
  • Nomination au conseil : 28 mars 2018
  • Échéance de mandat : 27 mars 2023

Sonia Gagné a été nommée présidente-directrice générale de RECYC-QUÉBEC en janvier 2018. Elle occupait précédemment le poste de vice-présidente Performance des opérations depuis 2016. À ce titre, elle a notamment veillé à l’amélioration continue des opérations et du service à la clientèle en plus de jouer un rôle clé dans le positionnement de la Société comme véritable incontournable en gestion des matières résiduelles au Québec. De 2012 à 2015, elle a assuré différents mandats pour la société d’État, en tant que conseillère senior en développement organisationnel.

Avant d’entrer chez RECYC-QUÉBEC, Mme Gagné a cumulé une riche expérience de plus de 25 ans comme consultante en optimisation de processus d’affaires, en formation et en animation, tant au Québec qu’à l’étranger, auprès d’organisations privées et publiques. Elle a également été chargée de cours à l’École de technologie supérieure (ETS).

Au fil de sa carrière, Mme Gagné a su développer de hautes compétences en matière de concertation et de mobilisation de différents acteurs autour d’ambitions communes, en favorisant une approche qui intègre les processus et les aspects humains.

Mme Gagné est titulaire d’un baccalauréat en psychosociologie de l’UQAM. En plus de son rôle à la barre de RECYC-QUÉBEC, elle s’implique également à titre de membre du conseil d’administration de l’Association canadienne des agences de recyclage des pneus (ACARP), de l’Espace de concertation sur les pratiques d’approvisionnement responsable (ECPAR) et du Fonds d’action québécois pour le développement durable (FAQDD).

Me Michel Giroux
  • Nomination au conseil : 29 mai 2013
  • Échéance de mandat : 28 mai 2016
  • Vice-président du conseil
  • Président du comité de gouvernance et d’éthique
  • Membre du comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles
  • Statut : Administrateur indépendant

Me Michel Giroux a été membre du Barreau du Québec de 1972 à 2016. Il a exercé dans différents cabinets privés. Le 1er avril 2016, il a pris sa retraite de la pratique du droit. Il a été médiateur civil et commercial et avocat-enquêteur dans le cadre de plaintes pour harcèlement en milieu de travail. Me Giroux a été maire de la municipalité de Lac-Beauport, dans la région de la Capitale-Nationale, de 1987 à 2009, préfet de la MRC de la Jacques-Cartier de 1994 à 2009 et membre du comité exécutif et du conseil de la Communauté métropolitaine de Québec de 2004 à 2009. Au cours de sa carrière, il a occupé divers postes d’administrateur : administrateur et vice-président de la Fédération des municipalités du Québec, administrateur et secrétaire-trésorier de La Mutuelle des municipalités du Québec (2003-2009) et administrateur de la Société de la faune et des parcs du Québec, du Musée national des beaux-arts du Québec, de l’Orchestre symphonique de Québec et de la Caisse Desjardins des Laurentides. Il est actuellement membre du comité d’assurance relevant du conseil d’administration de La Mutuelle des municipalités du Québec. Il travaille également en développement immobilier de villégiature dans la région de la Mauricie.

Michel Delisle CPA, CA, MBA
  • Nomination au conseil : 29 mai 2013
  • Échéance de mandat : 28 mai 2016
  • Président du comité de vérification
  • Membre du comité de gouvernance et d’éthique
  • Statut : Administrateur indépendant

M. Michel Delisle est comptable agréé et titulaire d’une maîtrise de la London Business School. Il cumule plus d’une vingtaine d’années d’expérience dans les secteurs de la finance d’entreprise et de la gestion intégrée des risques. Cadre au sein de l’équipe de gestion d’une importante institution financière au Québec pendant 12 ans, M. Delisle possède une expérience professionnelle qui couvre le financement d’entreprises, l’encadrement des risques de crédit et opérationnels, la divulgation et la gouvernance financières, la gestion de projets et la planification stratégique. Pendant près de quatre ans chez Finance Montréal, il a oeuvré à l’essor du secteur des services financiers au Québec et au développement des relations avec la Chine. Il a également été chef des finances du Groupe Point Zero Benisti et est depuis près d’un an et demi chef des finances de Mediabiz International Inc.

Il a aussi siégé à plusieurs conseils d’administration et demeure actif à ce titre auprès de la Fondation du Collège de Maisonneuve.

Me Jeanne Hardy
  • Nomination au conseil : 12 octobre 2016
  • Échéance de mandat : 11 octobre 2020
  • Membre du comité de vérification
  • Membre du comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles
  • Statut : Administratrice indépendante

Me Jeanne Hardy est membre du Barreau du Québec et titulaire d’un diplôme d’études supérieures en common law. Après avoir dirigé un organisme sans but lucratif regroupant les plus grands festivals montréalais, elle s’est jointe à l’équipe d’Evenko, le plus important promoteur indépendant de spectacles au Canada. Me Hardy analyse les diverses occasions d’affaires et participe à l’élaboration de plans d’affaires et d’orientations stratégiques pour l’entreprise. Elle a également joué un rôle dans l’obtention de la certification ISO 20121 pour les événements écoresponsables, décernée au Festival Musique et Arts Osheaga.

Monique Laberge
  • Nomination au conseil : 16 janvier 2007
  • Renouvellement : 29 mai 2013
  • Échéance de mandat : 28 mai 2016
  • Présidente du comité des ressources humaines
  • Présidente du comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles
  • Membre du comité de gouvernance et d’éthique
  • Statut : Administratrice indépendante

Mme Monique Laberge est retraitée de l’enseignement. Elle a d’abord exercé sa profession au sein de la Commission scolaire crie jusqu’en 1997, puis à la Commission scolaire de la Jonquière jusqu’à sa retraite. Elle est membre du conseil d’administration du Conseil régional de l’environnement et du développement durable du Saguenay–Lac-Saint-Jean, du Regroupement national des conseils régionaux de l’environnement du Québec, du Réseau de l’action bénévole du Québec, de l’Organisme de bassin versant du Saguenay, du Regroupement régional de citoyens et citoyennes pour la sauvegarde de l’environnement et du Comité de bassin versant du lac Kénogami et des rivières Chicoutimi et aux Sables.

Julie Lemieux
  • Nomination au conseil : 20 avril 2016
  • Échéance de mandat : 19 avril 2020
  • Membre du comité de gouvernance et d’éthique
  • Membre du comité ad hoc du Plan d’action de la Politique québécoise de gestion des matières résiduelles
  •  Statut : Administratrice indépendante

Mme Julie Lemieux, titulaire d’un baccalauréat en administration des affaires, est directrice générale de la Société d’aide au développement des collectivités (SADC) de la MRC de Maskinongé. Elle cumule plus d’une quinzaine d’années d’expérience dans le développement régional. Elle contribue à son milieu en mobilisant les forces vives afin d’élaborer des stratégies, des plans et des politiques concernant les enjeux de développement de son territoire. Depuis 2007, elle oeuvre en faveur de l’intégration du développement durable dans son organisation et dans sa collectivité, tant auprès des entreprises et des organismes que de la MRC. Par ses fonctions et ses valeurs, elle s’implique dans différents conseils d’administration et comités, dont le comité stratégique VISION Maskinongé, le comité de développement durable de la MRC de Maskinongé et du Réseau des SADC et CAE du Québec et d’autres comités et tables de discussion qui favorisent

Valérie Racine, ASC, CRHA, MBA
  • Nomination au conseil : 29 mai 2013
  • Échéance de mandat : 28 mai 2016
  • Membre du comité des ressources humaines
  • Statut : Administratrice indépendante

Provenant du domaine des ressources humaines, Mme Valérie Racine oeuvre en stratégie organisationnelle depuis une quinzaine d’années. Elle a travaillé au sein d’organisations privées, parapubliques et communautaires et a effectué deux missions humanitaires à l’étranger. Conseillère stratégique au Bureau de la présidence d’une grande institution financière, elle contribue à son essor par l’élaboration de positionnements, de stratégies et d’approches concernant des enjeux de transformation, notamment l’évolution de la gouvernance au sein d’une coopérative, et par la création d’une culture organisationnelle orientée vers l’expérience client. Elle a notamment été responsable des stratégies de développement des leaders (gestionnaires et administrateurs de sociétés) favorisant de nouvelles façons de penser et d’agir selon des modes d’apprentissage collectifs et innovateurs. Elle s’implique auprès de différents groupes souhaitant faire évoluer le monde du travail par la diversité et l’innovation. Mme Racine est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires et est administratrice de société certifiée.

Accès aux documents et protection des renseignements personnels

La Société québécoise de récupération et de recyclage respecte la Loi sur l’accès aux documents des organismes publics et sur la protection des renseignements personnels (chapitre A-2.1) à laquelle elle est assujettie.

Au cours de l’exercice financier 2018-2019, la Société a reçu douze demandes d’accès à ses documents. Onze de ces demandes ont été traitées au cours de l’année financière visée.
Six demandes ont été traitées dans le délai de 20 jours imparti par la Loi, aucune d’entre elles n’a été traitée dans un délai de 21 à 30 jours et, enfin, six demandes ont été traitées dans un délai de 31 jours et plus.

De ces demandes, cinq ont été acceptées entièrement, cinq ont été partiellement acceptées en vertu des articles 23, 24, 25, 41, 42, 49, 53, 54, 56 et 59; une demande n’était pas une demande d’accès et une demande visait un document non détenu par RECYC-QUÉBEC.
Depuis le 1er avril 2015, conformément au Règlement sur la diffusion de l’information et sur la protection des renseignements personnels, la Société rend accessibles sur son site Internet les documents transmis en réponse à une demande d’accès, accompagnés de la décision anonymisée du responsable de l’accès aux documents, sauf dans les cas d’exceptions prévus par le Règlement.

Entre autres documents, on y trouve également l’organigramme, les renseignements relatifs aux baux d’espaces occupés par RECYC-QUÉBEC, une description des services offerts incluant les différents programmes qu’elle administre, ainsi que des lois, règlements, codes de déontologie (des administrateurs et des employés de RECYC-QUÉBEC), directives et politiques. Plusieurs études et rapports produits par RECYC-QUÉBEC ou pour son compte et considérés comme d’intérêt public s’y trouvent également.

Code de déontologie des administrateurs et des dirigeants de la Société Québécoise de récupération et de recyclage (Recyc-Québec)

États
financiers

La Société québécoise de récupération et de recyclage (Recyc-Québec)

De l’exercice clos le 31 mars 2019

Tous les états-financier

Développement
durable

Au cœur de la mission et des actions de RECYC-QUÉBEC se trouvent le développement durable et les valeurs qu’il sous-tend.

Engagée depuis 2009 dans une démarche structurée en ce sens, RECYC-QUÉBEC poursuit la mise en œuvre de son Plan d’action de développement durable 2016-2020 (PADD), qui tient compte des seize principes de la Loi sur le développement durable en plus d’être en cohérence avec la Stratégie gouvernementale de développement durable 2015‑2020 et les directives du Guide d’élaboration d’un plan d’action de développement durable du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques (MELCC).

Comme chaque année, RECYC-QUÉBEC rend compte de l’état d’avancement de son plan d’action dans son rapport annuel. Ainsi, les initiatives réalisées dans le cadre du PADD au cours du dernier exercice sont présentées dans les pages qui suivent. RECYC-QUÉBEC a également précisé certains indicateurs et certaines échéances.

En savoir plus